Un soir, la plus petite des étoiles tomba du ciel et se perdit dans un bois.

Se retrouvant seule, elle eut d’abord peur. Toutefois, observant autour d’elle, elle fut apaisée par la découverte d’un monde nouveau, peuplé de plantes, d’arbres et d’animaux. Elle décida de s’aventurer à travers les lieux, émerveillée par tout ce qu’elle trouvait sur son passage. Elle aperçut une lumière et s’en réjouit, pensant : « au moins, je ne suis pas la seule. L’une de mes amies est, elle aussi tombée ».

Enthousiasmée par cette idée, elle s’empressa de la rejoindre pour aborder avec elle ces évènements. Elle parcourut un long et épineux chemin, devant tant bien que mal se frayer un passage à travers les ronces et les plantes grimpantes. Elle faillit se noyer et s’éteindre en traversant un ruisseau, car la feuille qui lui servait de barque se retourna. Finalement arrivée saine et sauve, elle constata que la lumière en question n’était pas comme elle, elle n’était pas toute seule et faisait partie d’un foyer.

L’étoile prit le temps d’observer la scène. Comme tous allaient se coucher, elle se félicita qu’elle pourrait bientôt approcher la petite lumière. Or, un monsieur, avant de filer au lit, éteignit la lumière. L’étoile perdit alors toute illusion de passer la nuit en bonne compagnie.

Il se mit à pleuvoir et elle se hâta d’aller se mettre à l’abri, sous la maisonnée. Bien installée, bercée par le bruit de la pluie, elle aurait bien pu s’endormir. Mais, c’était sans compter sur l’éclatante silhouette qui attira son attention. Avec entrain, elle lui demanda qui elle était et ce qu’elle faisait là.

La luciole se présenta et lui expliqua qu’elle cherchait à manger.

Toutes les deux elles échangèrent au sujet de leur vie trépidante, passant en revue leurs combats, leurs craintes et leurs plus grandes joies. À force de tant parler, elles finirent par devenir amies.

La longue nuit laissait peu à peu place à la lueur du jour. L’étoile, vacillant à l’idée que le soleil la surprenne hors de la voie lactée, se remit en ordre de marche. La luciole fut très attristée par cette nouvelle car elle ne voulait pas perdre sa nouvelle amie. Et c’est alors que l’étoile lui proposa :

─  Viens avec moi.

─  Mes ailes ne sont pas assez puissantes pour atteindre de tels sommets, répondit la luciole, en broyant du noir.

─  sors de ce corps et n’emporte que ta seule lumière ! Tu peux le faire, fais-moi confiance.

C’est ce qu’elle fit. Sous une zone ombragée, elle quitta son enveloppe corporelle pour briller de mille feux. Et, depuis ce jour, cette belle amitié née entre ces deux êtres si différents, remplit de joie et d’allégresse le firmament.

Leave a Reply

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>